Le petit Nouveau

FMR Store

Nous sommes convaincus que le design doit-être FMR. Les créations disponibles sont produites de façon artisanale. En vente aujourd'hui, elle ne le seront peut-être plus demain.

Le petit nouveau

Lampe USHA

Entre frise et encadrement de lumière, ce luminaire en carton fin recyclé fait de deux plis principaux, vient structurer et caresser la surface du mur. La face extérieure d'Usha nous laisse entrevoir, à travers de nombreuses languettes, la couleur du papier. Sans parois la lampe n’est pas ; mais une fois à sa place, elle impose sa géométrie dans l’espace.

Composée de plusieurs modules découpés au laser et d'un système d'accroche à la punaise, elle permet à l’utilisateur de disposer celle-ci à sa guise en lui donnant la forme et la direction qu’il souhaite. Il peut alors contourner son mobilier, ses tableaux...

Lila Demarcq

Passionnée par la matière et la forme, Lila Demarcq suit, dès le lycée, une formation en Art Appliqué et intègre en 2013 l’École Supérieure d’Art et de Design de Saint-Étienne. S’inspirant de son enfance passée en Afrique du Sud, elle crée une série de structures matérialisant ses souvenirs qu’elle présente pour son Master design d’objet en 2018.

C’est le travail de multiples matériaux ainsi que son désir de lier l’Art et le Design de manière évidente, qui lui permet de créer sans limite et ainsi laisser libre cours à son imagination."

Avec ses objets, Lila Demarcq cherche aujourd’hui à matérialiser des moments forts de manière subtile et poétique afin que chaque utilisateur puisse se les approprier avec émotion. Ses créations sont liées à ces souvenirs d'Afrique. 

Le FMR du mois

La Nuit dans le désert

Qu'il est beau le ciel étoilé, loin des lumières des mégapoles. En regardant le ciel nous pouvons prendre conscience de l'immensité de l'univers et de notre maison galactique La Voie Lactée.

Les vases sont imprimés à l'aide d'une imprimante 3D avec de l'agile ordinaire que les céramistes utilisent habituellement. La création des vases est réalisée grâce à un système d'extrusion de l'argile. Les sculpteurs choisissent la composition de l'argile et la forme du vase.

L'argile est un matériel très souple et l'objet imprimé pourrait s'effondrer sous son propre poids lors de l'impression. Le processus est comparable à l'utilisation d'un tour de potiers, sauf qu' à la place de la tournette nous utilisons l'imprimante, les programmes et les réglages électroniques à la place des mains. Après l'impression, lors du séchage et la cuisson le produit perd jusqu'à 17% de son volume. A tout moment durant le séchage la forme de l'objet peut être modifiée et les imperfections peuvent être corrigées. A la fin, suite à un processus purement technique, on obtient des objets qui possèdent chacun son âme.

Bajeno

Ann et Danil sont des jeunes artisans d'art qui travaillent dans leur atelier Bajeno Ceramic. Ils créent des objets de décoration d'intérieur fait main, des objets en céramique et en porcelaine imprimés en 3D avec l'utilisation de la conception paramétrique.

Danil  est un ingénieur et  architecte et Anna est sculpteur, designer et créateur de mode

L'atelier est au cœur de l'innovation en céramique. Bajeno Cermaic a choisi les nouvelles formes de design inspirées par la nature et obtenues par le design génératif.

L'argile, un matériau indispensable dans le monde moderne, a été utilisé par l'homme depuis des siècles dans différents domaines. Les nouvelles technologies aident à élargir son champs d'utilisation. 

Le dernier +

Console Anka

Utilisez ce texte pour partager des informations sur votre marque. Décrivez un produit, partagez des annonces, ou souhaitez la bienvenue à vos clients.

Barnabé

La naissance de l'entreprise de création et d'édition de mobilier, barnabé, marque l'accomplissement du parcours atypique de Matthieu Lunet.

Jeune parisien originaire d'Aveyron, c'est au coeur de cette région que son père lui transmet sa passion pour le bois dans le petit atelier attenant à la maison familiale.

Après l'obtention du diplôme de l'EDHEC et quelques années d'expériences dans le marketing, Matthieu décide, en 2009, de procéder à une reconversion professionnelle radicale .Souhaitant revenir à un métier en lien avec la création, au contact de la matière, il décide de se consacrer pleinement à sa passion première qu'est le travail du bois et intègre alors l'École Boulle.